Accueil

Curé : Père Jean-Pierre Nlandu, Place des Tilleuls, 1 - B5004 Bouge - Tél . 081 21 07 04

Sacristain: Mr François Bodart, 212 rue de Coquelet 5004 Bouge 081 20 05 62

BOUGE SAINTE MARGUERITE

Messe le Dimanche à 10h45'
Consulter les annonces ci-dessous

Accueil > Secteur Nord > Paroisse Sainte Marguerite BP du 1 au 30 juin 2017 [PDF] Album photos de la paroisse Article de presse VA

 


Un petit bout d'histoire

Géographiquement, Bouge, se divise en deux parties : Moulin-à-Vent, à gauche de la chaussée de Louvain et le"Vieux Bouge" à droite de celle-ci. Les nouvelles constructions érigées depuis la dernière guerre tendent à souder ces deux parties. On emploie l'expression "Vieux Bouge" pour désigner la paroisse Sainte Marguerite. [...]

 

 

Sainte Marguerite d'Antioche, patronne de la paroisse.

Sainte Marguerite d’Antioche, patronne de la paroisse, est fêtée le 20 juillet.

* * *

Sainte Marguerite d’Antioche aurait été martyrisée au IIIème siècle par un préfet romain,Olybrius, qui succomba aux charmes de la jeune fille et qui voulut l’épouser. Cependant, bien que de bonne famille, la sainte d’Antioche avait rejoint les premiers chrétiens ; elle n’entendait pas renier sa nouvelle religion et, encore moins, sa foi en Jésus Christ, pour se fourvoyer à honorer les dieux païens auxquels croyaient son père et Olybrius. Fou de rage, le préfet tenta de faire fléchir sa belle par des procédés les plus cruels. Or, malgré l’emprisonnement, les supplices et les souffrances, elle tint bon. Le diable lui-même s’empara de la cause du préfet et apparut à sainte Marguerite alors qu’elle était enfermée dans son cachot. Rien n’y fit. Olybrius ne put accepter l’échec et fit décapiter celle qui aurait pu devenir sa compagne.

Dans La Légende dorée, trois confrontations entre la sainte d’Antioche et son dragon sont décrites. Parmi elles, une image montre la sainte s’extirpant du ventre du dragon après qu’elle lui eut déchiré les entrailles à l’aide de la croix tenue dans ses mains. Le dragon gardera les stigmates de cette action violente,matérialisés par des plaies sanglantes. De cette image privilégiée est née la protection de la sainte pour les femmes enceintes ou en couches afin de leur assurer une heureuse délivrance.

Bien sûr, il s’agit d’une légende. Mais ce genre littéraire permet d’exprimer des choses essentielles comme la vocation de toute vie humaine à être tournée vers le Christ et le combat contre toute forme de mal au coeur de cette vocation. A la suite de Sainte Marguerite, profitons de ces mois plus calmes pour entrer dans ce mouvement et débusquer le mal qui nous empêche de pleinement naître à nous-mêmes.

Extrait de la feuille paroissiale du 5 juillet 2010

 

Début de page